Accueil

Longtemps j’ai dessiné selon l’humeur. Parfois un paysage, parfois un nu, une nature morte, quoi encore ..?

Quelques rencontres dans le domaine artistique m’ont permis de structurer mon travail, de rassembler mes expériences et de m’engager dans une voie plus personnelle.

Conversation


J’ai alors entrepris de travailler suivant l’adage : « Nulla dies sine linea » (aucun jour sans dessiner). Après quelques essais sur divers supports j’ai systématisé cette pratique sous la forme de Carnets Quotidiens.

Carnets quotidiens

Ces fascicules de 32 pages ont chacun un thème propre qui est développé du 1er au 30ème, voire au 31ème jour du mois les mois fastes. Mois après mois, depuis mai 2005, se succèdent sans ordre « Géographies intimes », « Objets sonores »,  « Polydactyles », « Les envahissants » etc.

Certains de ces carnets sont devenus des livres que j’ai édité, quand cela se présentait, à l’enseigne des Éditions Occasionnelles.

Un monde habité

Parallèlement ma participation au groupe « Ocre-Vagabonds », m’a fourni l’énergie pour approfondir et étendre mes thèmes de prédilection et m’a donné l’occasion de réaliser des installations.

Les envolés

Les travaux présentés, ainsi que les textes et les photos sont, sauf avis contraire de:

Jean-Paul Thebault

tous droits réservés